/*

Problèmes de transport : Y a-t-il un thermomètre dans dans l’avion ?

Vous êtes ici : Accueil » Sociologie » Problèmes de transport : Y a-t-il un thermomètre dans dans l’avion ?

un thermomètre dans dans l'avion.Lors d’un récent voyage en avion, j’ai consulté la liste des objets interdits à bord. J’ai été surpris d’y trouver le thermo­mètre à mercure. Pourquoi donc ?

Les avions sont généralement construits en aluminium, et un tout petit peu de mercure est capable de détruire beaucoup d’aluminium. L’aluminium, en effet, est un métal très réactif qui se combine violemment avec l’oxygène de l’air. Heureuse­ment. cette réaction est vite ralentie par la formation d’une mince couche isolante d’alumine (ou oxyde d’aluminium) qui protège le métal. L’anodisation de l’aluminium épaissit cette couche protectrice.

Le mercure détruisant la couche d’alumine, le résultat peut être spectaculaire, car il forme avec l’aluminium un amalgame destructeur. Il y a quelques années, un de mes techniciens a
laissé tomber quelques gouttes de mercure sur son banc de bois dont les coins étaient en aluminium. Le lendemain matin, les pièces d’aluminium étaient percées et le bois profondément labouré à proximité. La réaction avait provoqué la croissance de petites tours d’alumine qui pointaient comme d’étranges coraux.

C’est chimiquement intéressant, mais très dangereux pour la santé: le mercure est toxique.

À cause de la fluidité du mercure, l’amalgame corrosif peut atteindre le cœur de la structure de l’avion. Un avion ayant subi une fuite de mercure doit être mis en quarantaine jusqu’à ce que l’amalgame révèle sa présence. Et il y a de fortes chances pour que l’appareil soit réformé. Même éliminé, l’amalgame se propage dans l’aluminium comme la pourriture dans le bois.

Le mercure, parmi bien d’autres produits chimiques, est classé «matière dangereuse» par l’Organisation internationale de l’aviation civile, qui est une émanation de l’ONU. Il est interdit d’en transporter à bord d’un avion, que ce soit en cabine ou en soute, à l’exception des thermomètres médicaux à usage personnel placés dans un étui protecteur.

Je ne vous conseille pas de tenter d’enfreindre ces règle­ments. Non seulement vous risquez une forte amende, mais en cas de fuite de mercure dans l’avion, la compagnie peut vous réclamer en justice les frais de nettoyage de la structure.

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié


- Debug: cached@1502803640 -->